Coup de projecteur – mars 2021: Ça bouge en sciences!

Laboratoires, invités, concours… les sciences sont en effervescence à la Villa !

Les élèves de 2e  secondaire ont eu la chance de réaliser deux laboratoires, un à la maison et l’autre à l’école. Leurs professeurs, M. Adrien Quesnel et M. Sylvain Rocheleau sont pleins d’idées pour stimuler leur curiosité scientifique. Toutes les élèves du secondaire ont aussi pu participer à des concours de mathématiques, Kangourou et Opti-Math, préparées par Mme Marie-Anne Lejeune, M. Nils Thorin et M. Robert Ghattas.  Deux de nos élèves de 4e secondaire participent à la compétition régionale d’Expo-Sciences Hydro-Québec. La Villa Sainte-Marcelline rayonne en sciences!

Préparer un atterrissage en douceur 

Notre duo de professeurs de science en 2e secondaire, M. Quesnel et M. Rocheleau, a proposé aux élèves un projet qu’elles pouvaient réaliser à la maison avec des matériaux facilement disponibles dans le bac de recyclage. L’objectif du projet était de faire tomber un œuf cuit, d’une hauteur de 2 mètres, sans qu’il ne se casse à l’atterrissage.

Il s’agissait d’un projet d’ingénierie mécanique (fabrication d’un objet, comprendre comment il fonctionne, manipulation d’outils). Les élèves ont reçu les spécifications du projet dans un cahier de charges qu’elles devaient suivre en tenant compte des contraintes humaines,  techniques, environnementales et économiques.  Le projet dans son intégralité devait respecter les contraintes sanitaires imposées par la COVID-19.

Elles ont réalisé le projet individuellement à la maison mais pouvaient s’entraider, et devaient filmer l’atterrissage de leur œuf, test ultime pour illustrer la réussite de leur projet et l’atteinte des objectifs.  Mis à part quelques fractures, les œufs sont arrivés au sol presqu’indemnes!

Une élève témoigne de son expérience : « Bonjour M. Rocheleau! Je voulais juste vous dire que j’ai vraiment apprécié le projet de la capsule d’atterrissage. J’ai trouvé que c’était une excellente manière de pratiquer la matière qu’on apprend à l’écrit, et je vous remercie beaucoup de nous avoir proposé ce projet! » – Apolline (2e secondaire)

 

M. Sylvain Rocheleau et M. Adrien Quesnel

 

Des maths pour le plaisir

Participation de la Villa au concours Opti-Math

Quelle meilleure occasion pour se mettre au défi qu’une compétition? Bien que la pandémie nous empêche depuis plus d’un an d’effectuer certaines compétitions sportives, elle ne nous arrêtera pas de faire des maths! En effet, cette année aussi, la Villa est parmi les nombreuses écoles qui participent au concours de résolution de problèmes Opti-Math. Chaque printemps, plusieurs Marcellines passionnées de nombres et de raisonnement se cassent la tête en essayant de trouver des solutions aux problèmes proposés, et passer ainsi à la finale nationale du concours.

Bien que l’objectif d’un concours soit évidemment de se démarquer – et chaque année certaines Marcellines réussissent à bien se placer à la finale nationale – l’approche que la Villa a choisi d’adopter depuis plusieurs années est de prôner avant tout le divertissement intelligent, plutôt que la performance. En effet, la participation au concours est ouverte à quiconque le souhaite, sans avoir besoin d’un dossier scolaire étoffé ou d’une recommandation de l’enseignant de mathématique. Cette approche détendue est parfaitement résumée dans un commentaire d’une finissante d’il y a quelques années qui, à la fin du concours, a affirmé :

« À un certain moment, je me suis rendu compte que j’étais en train de passer trop de temps sur une question, mais elle était tellement ‘le fun’ que je me suis dit que pour ma dernière année, il était plus important de m’amuser jusqu’au bout que de prendre beaucoup de points ».

Le concours Kangourou pour les plus jeunes

Créé en 1991 sur le modèle d’un concours national australien, le Kangourou des mathématiques est un jeu concours français rapidement devenu très populaire. Le but principal du concours est de promouvoir la pensée mathématique et de stimuler un intérêt pour la discipline en offrant aux élèves l’occasion de se comparer.

Ce concours, ludique, consiste en une épreuve de 50 minutes durant laquelle les élèves, individuellement et sans calculatrice, remplissent un questionnaire à choix multiples de 24 questions de difficulté croissante.

Les sujets sont adaptés aux connaissances scolaires des élèves, tout en leur demandant beaucoup d’attention et de réflexion. L’épreuve est très intense, on ne voit pas le temps passer. Une de ses particularités est de révéler des élèves qui réussissent parfois moins bien des exercices plus classiques.

Jeudi 18 mars et vendredi 19 mars, 56 Marcellines volontaires de 2e et 3e secondaire ont participé à l’édition 2021 du concours, dont nous obtiendrons les résultats en mai. Au retour du congé de Pâques, toutes les élèves de 1re secondaire participeront à une « version officieuse » du concours qui leur servira de préparation pour 2022 et donnera lieu à un classement interne à l’échelle de la Villa.

Des maths juste pour le plaisir, à la Villa, c’est possible!

 

La Villa représentée à l’Expo-Sciences Hydro-Québec

Deux élèves de 4e secondaire participent à la compétition régionale de l’Expo-Sciences Hydro-Québec. Gloria Ngoy Ndombe et Alexia Salman présentent un projet dans la catégorie « vulgarisation » sur la télomérase et le vieillissement.

Ce projet est d’autant plus impressionnant qu’il est le résultat d’une initiative personnelle des deux élèves.  Dès la 2e secondaire, Alexa et Gloria ont décidé qu’elles y participeraient après avoir fait un oral en cours de sciences. En 3e secondaire, elles ont commencé à travailler le projet lui-même, et maintenant, en 4e secondaire, guidées par leur professeur M. Adrien Quesnel, elles sont prêtes à se lancer dans la compétition à l’échelle régionale.

La télomérase est une enzyme essentielle chez l’humain pour la régénérescence des chromosomes. Alexa et Gloria expliquent quel rôle elle joue dans le vieillissement de l’humain. Vous pouvez en apprendre plus en visionnant ici la vidéo qu’elles ont soumis au jury.

ÉRADIQUER LA VIEILLESSE – Gloria Ngoy Ndombe et Alexia Salman S4 – Villa Sainte-Marcelline

Dans le cadre de leur démarche, les deux élèves ont même interrogé une spécialiste de l’université de Montréal qui ne tarissait pas d’éloge sur leur maîtrise du sujet à leur âge.

Nous leur souhaitons bon succès au niveau régional. Si elles se qualifient, il leur sera possible d’accéder à la finale provinciale puis, qui sait, à l’Expo-sciences pancanadienne?

Invitation d’un conférencier en 5e secondaire

En février, dans le cadre du cours de chimie de 5e secondaire, un conférencier membre de l’ordre des chimistes travaillant dans le domaine des cosmétiques a été invité à parler des cosmétiques (recherche et développement et certains dangers) de son métier mais en faisant le lien avec le contenu du cours de chimie de M. Rocheleau.

Les élèves ont apprécié cette rencontre :

« J’ai bien apprécié la conférence sur la chimie des cosmétiques. Dans un cadre scolaire exigeant, il est important de partager un apprentissage non seulement technique, mais aussi vivant. Les activités permettant de cultiver un intérêt plus personnel sont toujours appréciées des élèves. » – Marie (5e secondaire)

Les minéraux subissent des tests

Messieurs Quesnel et Rocheleau ont proposé un laboratoire sur les minéraux aux élèves de 2e secondaire, fait à l’école cette fois. Il s’agissait d’étudier les propriétés des minéraux de la collection de la Villa en leur faisant passer divers tests : magnétisme, fluorescence, dureté, couleur, éclat, forme cristalline, clivage (voir si le minéral était cassé) et la biréfringence (c’était le cas avec quelques cristaux transparents qui doublent le texte lorsque déposé sur une feuille). L’effervescence (avec acides) a été démontré par les professeurs, car ce test aurait pu être destructif pour la collection.

Toutes les élèves ont participé à l’atelier en équipes de deux et ont rédigé un rapport de leurs observations.

Notre enseignante, conseillère pédagogique

Nous tenons à féliciter Mme Annie Linteau, enseignante de sciences à la Villa, qui a agi comme conseillère pédagogique pour la rédaction et révision d’un manuel de sciences. Sa grande expérience auprès des élèves lui a permis d’évaluer le manuel Molécules et de suggérer des améliorations à y apporter. Elle participe aussi actuellement au développement d’un nouveau manuel scolaire.

 

Au coeur de la science en S3

Les élèves de 3e secondaire ont été initiées à la dissection avec un laboratoire dirigé par Mme Linteau sur la dissection du coeur. Elles semblent avoir apprécié l’expérience!

 

Les élèves de 1re secondaire, quant à elles, ont observé la neige et devaient dresser une courbe de ses changements d’états dans le cadre d’un laboratoire réalisé aussi avec  Mme Linteau.

Partager cette nouvelle sur: