Hommage à Mme Sylvie Siebert

Madame Sylvie Siebert, directrice des études au secondaire, prendra une retraite bien méritée à la fin de cette année scolaire. Dernière d’une génération de professeurs qui ont forgé les Marcellines des cinq dernières décennies, elle représente un pilier de l’histoire de la Villa.  

Une longue carrière à la Villa 

C’est en 1973 qu’une jeune étudiante à la maîtrise en biologie travaillant à l’hôpital Ste-Justine arrive à la Villa pour faire un remplacement en enseignement de la chimie. Elle était loin de se douter que tant d’années plus tard, à l’an 21 d’un autre millénaire, elle y serait encore! Nous tenons à lui rendre hommage ici pour une carrière marquée par la longévité et une force tranquille.  

Après avoir terminé sa maîtrise, voyagé en Europe, et fait un autre remplacement, Sylvie Siebert finit par accepter un poste d’enseignante dans un autre établissement. Malheureusement, après deux ans, elle remet en question son choix de carrière tant la philosophie de cette institution ne correspond pas à ses valeurs. Alors qu’elle est sur le point d’abandonner, elle revient frapper à la porte de la Villa où Sr Mathilde l’accueille et lui dit que justement, l’enseignante de biologie part en congé de maternité. Sylvie Siebert accepte le remplacement… and the rest is history! Elle attend toujours que la prof qu’elle remplaçait revienne de son congé de maternité! 

La passion des sciences 

Pendant toutes ces années à la Villa, Sylvie Siebert a enseigné tout ce qui touchait aux sciences, et même plus! Sciences de la nature en 5e et 6e année du primaire, écologie en 1re secondaire, chimie mais ce n’est pas sa matière préférée! – physique pour un bref remplacement, économie familiale en 2e secondaire – elle adore cuisiner et tricoter —  biologie en 3e, 4e, et 5e secondaire. Quand le collégial a ouvert, elle a enseigné la biologie en collégial 1, collégial 2 et le cours de biologie humaine aux sciences humaines. Elle a aussi dirigé de nombreux projets d’études bidisciplinaires. Et puis, un autre congé de maternité lui a de nouveau apporté de nouvelles responsabilités: la direction adjointe au collégial. Elle y est restée de 2005 à 2009. Depuis 12 ans, elle assure la direction des études au secondaire et, jusqu’à récemment, elle enseignant encore en 1re secondaire, fidèle aux préceptes de Mgr Biraghi d’être toujours parmi les élèves et d’être un modèle pour elles.  

Parmi ses plus beaux souvenirs, elle se souvient du premier voyage en Allemagne, un projet qui avait été un défi à organiser mais qui avait permis à presque toutes les finissantes de 5e secondaire, une cohorte nombreuse cette année-là, de participer à l’échange. Ce fut une grande fierté d’avoir réussi à mettre ce projet sur pied grâce au travail précieux de Mme Chantal Keyser. 

Complice de Sr Louise depuis toujours, elle incarne le projet éducatif de la Villa. Entièrement dévouée aux élèves, à leur bien-être, elle a suivi Sr Louise dans ses projets, centrés sur la personne de l’élève. L’esprit de la Villa, c’est cela. Les méthodes et les projets ont peut-être changé au fil des années, mais l’esprit du projet éducatif marcelline demeure. Sylvie Siebert est confiante que l’équipe maintenant en place est désireuse de poursuivre le projet marcelline, tant dans la formation offerte aux élèves que dans l’esprit qui le caractérise. Elle admire le travail d’équipe extraordinaire qui a été entrepris pour assurer la pérennité de la Villa 

L’esprit de famille.  

La Villa est une famille, sa famille. La petitesse des lieux et le petit nombre de classes offre le privilège de connaître toutes les élèves par leur nom, ce qu’elle a beaucoup apprécié tout au long de sa carrière. Le fait d’avoir enseigné aux élèves en 1re secondaire lui permettait de les suivre pendant les 5 années de leur parcours secondaire et de réellement les connaître. D’ailleurs, parmi ses souvenirs les plus précieux. elle compte toutes les fois où elle a remis un diplôme à une élève qui avait eu de la difficulté tout au long de son parcours mais qui avait réussi à terminer!   

On sent la passion qu’elle a pour l’enseignement et pour les jeunes chez cette enseignante et directrice dévouée. Elle compte d’ailleurs profiter de sa retraite pour faire du bénévolat dans une école près de chez elle car ce lien avec les élèves va lui manquer. Et elle va manquer à ses collègues!   

Hommage de ses collègues 

«Sylvie Siebert c’est l’écoute, la disponibilité pour les autres, le sacrifice d’elle-même. Elle est d’une grande gentillesse et fait preuve d’une excellente capacité d’adaptation,» dit son collègue Mathieu Parent. En riant, Chantal Keyser nous confie: «Sylvie aime les casse-tête à 10 000 morceaux… elle reste calme et trouve des solutions à tous les casse-tête qui se présentent à elle!» Les mots bienveillance, intégrité, disponibilité, empathie, générosité et surtout patience, reviennent souvent chez les collègues qui tentent de la décrire. Sylvie Siebert c’est la force tranquille aimée de tous.   

Vous allez nous manquer! Nous vous souhaitons une bonne retraite très bien méritée.  

Partager cette nouvelle sur: