Hommage à Soeur Maria Fracasso

Toute une vie de don de soi dans la grande simplicité

C’est avec une vive émotion que nous avons récemment appris le décès de Soeur Maria. Pour toutes les anciennes, tous les professeurs, toute la famille Marcelline, le nom de Soeur Maria ravive les sens et évoque le bonheur réconfortant de sa sauce tomate, d’une pointe de sa pizza légendaire, d’une ratatouille colorée, d’une délicieuse  «peperonata» ou d’une tartine à 25 cents au chocolat ou au caramel.

Pendant 50 ans, jour après jour, Sr Maria a nourri toutes celles qui sont passées par la Villa toujours en préparant ces plats avec amour et dévotion jour après jour, dans « sa » cuisine devenue ces dernières années sa salle de classe pour la défense de l’écologie. En effet, Sr Maria était devenue une défenseure de l’environnement efficace et persévérante en installant avec son équipe le recyclage et le compostage ainsi qu’en insistant sur l’éducation au non-gaspillage chez les élèves. Les marchands de légumes du Marché Atwater la connaissaient bien! Ils l’appellaient «mamma» et lui donnaient toutes les caisses de tomates savoureuses non vendues parce que de forme imparfaite! Elle travaillait ensuite sans relâche pour préparer la provision de sauce pour l’année. Elle intégrait judicieusement à ses petits plats les récoltes abondantes du potager de Sr Mathilde mis sur pied en l’honneur de cette dernière et cultivé par les professeurs et les élèves.

 

Gardienne de l’ordre et la propreté, elle travaillait en complicité avec le personnel qu’elle inspirait par le bon exemple de croyante convaincue et par sa grande générosité. Nous nous souviendrons de son rire communicatif et de son regard espiègle.

Sr Maria était très fière d’avoir tenu bon toutes ces années  avec dévouement et conviction dans l’accomplissement de petits gestes quotidiens sans relâche et avec foi.

50 ans à la Villa

On se souviendra de la petite messe qui avait été célébrée dans l’intimité au salon pour souligner son 50e anniversaire de présence à la Villa. Après le décès de soeur Mathilde, elle avait demandé une dernière année au Canada pour lui permettre de compléter ses 50 années avec nous tous avant de retrouver sa famille d’enfance dans le sud de l’Italie.


Retour en Italie

Elle est rentrée en Italie pour oeuvrer auprès des malades à l’hôpital Marcelline situé dans la petite ville de Tricase, dans les Pouilles, sa région d’origine, tout à fait au sud du pays. Son retour en Italie aura malheureusement été de courte durée. C’est donc dire que le don de sa vie aura été essentiellement pour l’oeuvre marcelline au Québec. Nous lui en sommes très reconnaissants.

Sr Maria est décédée le 31 décembre 2020 de la Covid 19. Qu’elle repose en paix.

Partager cette nouvelle sur: