La 5e année à la Villa : vers le secondaire

Pour cette édition de « Ma vie à la Villa », nous vous offrons le portrait de la 5e année à la Villa Sainte-Marcelline. Nous avons rencontré Mme Catherine et Mme Aïda, les deux enseignantes qui se partagent la responsabilité des deux classes, ainsi que 4 élèves, Béatrice, Hanna, Julie et Rania, qui ont répondu avec enthousiasme à nos questions sur leur expérience en 5e année. 

Depuis que la Villa a décidé d’ouvrir une seconde classe de 5e année, 30 nouvelles élèves par année ont la chance de pouvoir bénéficier de l’excellente préparation au secondaire que constitue le 3e cycle du primaire.

Qu’est-ce qui caractérise la 5e année à la Villa?

Les deux enseignantes nous répondent spontanément : « La 5e année prépare activement les élèves au secondaire et assure la transition vers une plus grande autonomie. Les élèves apprennent, par exemple, à utiliser un agenda et à travailler avec un échéancier chaque semaine. » Les élèves ont deux titulaires plutôt qu’une, ce qui les rend moins dépendantes d’une seule enseignante. Mme Catherine ajoute : « Nous mettons beaucoup d’accent aussi sur la culture générale. En français, par exemple, elles lisent des grands classiques de la littérature jeunesse et apprennent à prendre des notes, à critiquer, à annoter leurs textes, à approfondir leur pensée et à travailler en équipe. Notre mission est de former les élèves en les initiant à l’histoire, à la littérature et à la culture générale. »

Est-ce une particularité de la 5e à la Villa d’avoir deux titulaires?

Oui! Les élèves des deux classes ont Mme Aïda comme enseignante de mathématiques et Mme Catherine pour leur enseigner le français et le cours d’univers social. Les deux enseignantes sont d’accord sur la grande richesse que constitue cette collaboration entre elles. Mme Catherine affirme qu’elles ont toutes deux le souci du travail bien fait et que cette cohérence les aide à accompagner les élèves à développer leur plein potentiel. « Nous avons des discussions et nous partageons nos idées. Ces échanges aident à assurer la cohérence de notre enseignement et l’apprentissage des élèves. »

Qu’est-ce qui plaît aux enseignantes de l’enseignement en 5e année?

« C’est l’âge des filles! » répondent spontanément Mme Aïda et Mme Catherine. « Elles sont à quelques pas de l’adolescence. Elles ont des idées, elles sont curieuses, spontanées et s’ouvrent sur le monde. »  Mme Catherine rajoute : « C’est tellement agréable et valorisant d’enseigner aux élèves de cet âge! Elles sont en train de forger leur personnalité et sont assez mûres pour créer des liens profonds avec les enseignantes. » Bâtir une solide relation d’enseignement avec les élèves est d’ailleurs au cœur du projet éducatif de la Villa.

Comment se fait l’intégration des nouvelles élèves en 5e année?

Hanna et Rania, toutes deux ayant fait le début de leur primaire dans une autre école, répondent spontanément qu’elles se sont vite fait beaucoup de nouvelles amies. Elles trouvent les dictées plus difficiles à la Villa et elles remarquent qu’elles ont plus de devoirs, mais elles sont habituées maintenant et adorent leur nouvelle école. Mme Catherine remarque aussi que les élèves sont toutes au même stade de leur développement cognitif et que les révisions de début d’année permettent à toutes de se mettre au même niveau. Mme Aïda rajoute qu’en temps normal, les activités de début d’année comme la classe nature à Jouvence avec toutes les élèves ensemble favorisent l’intégration rapide des nouvelles. Nous espérons que ces activités pourront reprendre l’année prochaine.

Quel est le rôle des parents?

« Sans la collaboration des parents, notre travail serait bien difficile! » s’exclament les deux enseignantes. « Lorsque les élèves sentent que les parents et les professeurs sont en contact et sont d’accord, cela aide » selon Mme Aïda. Mme Catherine souligne que « la cohérence entre les parents et l’école est la meilleure façon pour accompagner l’enfant afin qu’elle vive des succès. » Les rencontres avec les parents qui ont lieu quelques fois par années deviennent ainsi un outil précieux pour assurer le développement tant social que scolaire de l’élève.

Quels défis vous ont apportés la COVID et les mesures sanitaires?

Les deux enseignantes s’entendent : « Nous avons dû faire preuve d’une grande flexibilité. Nous avons dû nous adapter, devenir plus créatives et débrouillardes, mais avec l’appui et le soutien de la direction, nous avons pu continuer à encadrer nos élèves et à poursuivre le programme pédagogique. » Mme Catherine remarque : « Bien que les mesures sanitaires cette année nous restreignent dans les sorties et autres activités pédagogiques, nous avons pu approfondir le programme et stimuler les élèves d’autres façons. »

Pourquoi faire le 3e cycle du primaire à la Villa?

Mme Aïda, dont la fille a fait ses études chez les Marcellines, n’hésite pas une seconde lorsqu’elle s’exclame : « Les élèves apprennent à devenir structurées, organisées. Elles sont bien encadrées, développent des bases solides. Ce bagage va leur permettre d’aller loin, au secondaire, au collégial, à l’université. » Mme Catherine rajoute : « Nous préparons les élèves pour qu’elles soient prêtes et qu’elles s’approprient les bons outils qui leur serviront au secondaire et tout au long de leur vie. »

Et si l’on donne la parole aux élèves?

Hanna et Rania aiment beaucoup leurs cours de musique. C’est un autre aspect des études à la Villa qui est unique à notre école : elle bénéficie de la présence dans ses locaux de l’École de musique de Verdun. Les élèves peuvent donc suivre leurs cours de pratique et de théorie pendant la journée scolaire. Hanna apprend le piano et Rania le violon. Elles apprécient toutes deux de pouvoir rester à l’école pour apprendre à jouer de leur instrument.

Béatrice et Julie qui sont à la Villa depuis la maternelle apprécient le fait d’avoir deux enseignantes titulaires. Cela apporte de la variété dans la journée.

Toutes les quatre ont répondu spontanément qu’elles aiment être dans une école de filles car elles se font pas distraire par les garçons. Elles aiment l’école et souhaitent toutes les quatre rester à la Villa pour leurs études secondaires.

La 5e année à la Villa : une occasion de se préparer pour le secondaire dans un cadre où chaque élève se sent valorisée et peut développer son plein potentiel.

 

Pour de l’information sur l’admission en 5e année, écrivez à info@villa.marcelline.qc.ca  ou téléphonez au 514 488 2528 p. 243.   Vous pouvez aussi consulter notre site web : https://villa.marcelline.qc.ca/prescolaire-et-primaire/admission/

Partager cette nouvelle sur: