L’enseignement à distance au service de notre projet éducatif

L’enseignement à distance au service de notre projet éducatifquand le virtuel rejoint le réel.  

« On enseigne plus par l’exemple que par les nombreux préceptes. » – Mgr Biraghi 

La situation exceptionnelle de confinement due à la pandémie a permis de mettre en lumière notre capacité d’adaptation technologique : nous faisons un bilan très positif de l’expérience à la Villa. Dès le début du confinement et de la mise en place de l’enseignement à distance, nous avons misé sur l’accompagnement et le suivi dans le respect de nos valeurs et de notre projet éducatif.

Réaction rapide

Dès les premiers jours du confinement, le conseil de direction de la Villa a pris la décision de mettre sur pied un programme d’enseignement entièrement à distance. Grâce au soutien extraordinaire de notre équipe technologique, le défi, de taille, a pu être relevé avec brio. Des ressources ont été mises à la disposition des professeurs et des lieux de partage d’expérience ont permis à tous de profiter des apprentissages et des bons coups des uns et des autres. Les professeurs ont mis en commun leur expérience de l’enseignement à distance depuis le début de la crise lors d’une réunion pédagogique commune.

Adaptation à une nouvelle organisation du travail

Nous étions conscients du défi que représentait la conciliation travail à distance et famille tant pour nos professeurs parents de jeunes enfants que pour nos familles de la Villa, et nous sommes reconnaissants de l’engagement de tous dans l’adversité. Les sondages envoyés aux parents du primaire et du secondaire au mois de mai, ont permis d’évaluer et d’ajuster la charge de travail et d’optimiser l’enseignement et les types d’activités proposées.

Maintenir la motivation en maintenant un lien étroit avec l’élève

Le souci principal de toute l’équipe était de maintenir la motivation chez les élèves, d’éviter le décrochage, de poursuivre les apprentissages et de garder tant la formation de base que la formation intégrale. La rétroaction, la correction sont essentielles pour permettre au professeur de suivre la progression de chaque élève. Les corrections automatisées offertes par les plateformes numériques ne comblent pas ce besoin essentiel. Les professeurs se sont donc engagés à fournir cette rétroaction, à corriger des copies à la main, une charge de travail monumentale qu’ils ont accomplie dans le souci d’accompagner chacune de leurs élèves.

Partager cette nouvelle sur: